War haiku

Guerres et révolutions
Francis Tugayé - France

Les voix se sont tues.
La hache bascule vers l'arrière
- souffle de l'automne.

Tranchée dans la bruine.
Soigneusement, il replie la lettre
de ses doigts fébriles.

Une à une
claquent les ridelles des wagons
- brouillard tout au bout du quai.

La lune au chevet
de la fillette endormie
- baie d'Hiroshima.

Poursuite effrénée
dans les allées de l'orangeraie
- un choc sourd.

Pavés
maculés de sang brunâtre
- pluie froide sur Sarajevo.

Les yeux de l'afghane
à travers le treillis de la burka
- sombres et brillants.

Figé sur un banc,
un homme mallette à ses pieds
- statue tout empoussiérée.

Soldats dans le désert.
De la poussière ocre émerge
un bus brinquebalant.

Bas soleil rouge.
D'un côté, l'ombre sur le mur
- de l'autre, l'ombre du mur.

Copyright Francis Tugaye 2003